Tout Savoir Sur Maui – Mecque du Windsurf

Tout Savoir Sur Maui – Mecque du Windsurf

Maui, Hawaii… alias la mecque du windsurf. Comment ne pas aller là sans faire un petit résumé ? Je vous présenterais ici mon expérience et surtout l’ensemble des bons plans et des trucs à éviter que ce soit en windsurf… ou pas 🙂 

Avant toute chose, je tiens à préciser que tout ce que je dis se base sur ma propre expérience.

Tout d’abord, il faut savoir que la vie est bien plus chère que la moyenne, prévoyez un budget un peu plus élevé qu’à vos habitudes (chose que je n’ai pas pensé à faire… L). À moins d’avoir un ami sur place, il faut prévoir environ 100 CAD (70 euros) pour une place correcte ou le mieux est de prendre une chambre partagée si vous restez longtemps (environ 30 USD/nuit). Il vous faut également une voiture. La nourriture est également plus chère que la moyenne mais rien de dramatique ici.

Lors de mon arrivée, il faisait beau et chaud, ça changeait de mon départ du Texas.

Si vous n’avez pas vu mon périple au Texas, cliquez ici

J’arrive en fin d’après-midi, complètement claqué et vais donc profiter de la vue à Hookipa.13509558_1164900446905413_1747857322_o

 

Lendemain matin, direction Kanaha pour le premier training !! J On ne peut pas aller sur l’eau avant 11h ici alors vous avez le temps de dormir ou visiter un peu l’ile. 33-36 nœuds sur un spot très clapoteux et remplie de tortues (de nombreux ailerons et boitiers viennent malheureusement heurter les tortues). Je décide d’aller à l’eau en 5,5 TR XI et IFJU 33cm monté sur ma 107 isonic, mon plus petit matos… Il m’a fallu une bonne heure pour trouver des réglages corrects avec un matos pas trop adapté mais au final je me suis gavé d’une bonne session et je fais déjà des premières rencontres.

13263675_1090293014376314_8890773954168918369_n    ff

 

La routine prend alors sa forme et pendant toute une semaine, j’enchaine des sessions entre 5,5 et 6,3 avec des coéquipiers de toute nationalité. Réveil vers 7-8h pour checker les mails puis bouger un peu autour de l’ile puis entrainement et une fin de journée chill avec les autres planchistes.  Je trouve même finalement de bons réglages pour ma 5,5 me permettant d’accélérer un peu plus. J’étais d’ailleurs le seul à sortir avec des ailerons en carbone dans ces conditions. Les IFJU soft facilitent la tache tout en donnant plus de jus qu’un G10. Bon, après ces jours d’entrainement suivi des US Nationals, j’en profite pour faire une bonne session vague, même s’il n’y en pas trop trop en ce moment. En ce qui concerne windguru et Cie, il faut toujours multiplier les prévisions par 1,5 ou rajouter 10 nœuds pour avoir une idée réelle du vent. (14 nœuds sur windguru = 21-25 nœuds à kanaha). Ce spot présente tout type de plan d’eau, passant du chop serré aux grosses houles ou même le reef qui éclate un peu plus loin, c’est selon moi le plus complet et on y retrouve des waveriders aguerris, des freestylers, des slalomeurs mais aussi des débutants. Petit rappel : ne jamais s’embrouiller avec un local, ce n’est vraiment pas bon, surtout avec les pêcheurs.

13254202_1094438143961801_6925965965258812926_n 13499463_1164900433572081_802405092_o

Néanmoins Maui n’est pas qu’une ile pour le windsurf, je vais quasiment à l’autre bout du monde, je me dis qu’il serait temps de visiter un peu, c’est parti ! Avec de nouveaux amis, nous visitons un grand classique, la ville de Paia, qui est très sympa. On y retrouve de nombreuses boutiques locales, les chaussures et tee shirts ne sont qu’accessoires, on y trouve un excellent café et du poisson frais. Façonnée avec des petites rues étroites, c’est un bon coin à visiter une matinée.

Il y a également plein d’autres choses à faire comme le trail de Haleakala, voir le soleil le lever (ou se coucher) au sommet d’une montagne de 10 000 pieds, explorer des forêts entières de bambous, pêcher ou nager avec les poissons et tortues et plein d’autres choses que je n’ai pas eu le temps de faire non plus. J’ai fait les grands classiques. Je n’ai pas fait énormément de plages, tout simplement parce que je m’entraine déjà sur des plages et j’en vois relativement souvent. En revanche, vous ne voudriez pas manquer des plages comme Big Beach, Hookipa où les tortues viennent se reposer ou encore Baldwin Beach.

DCIM100GOPROGOPR0249.

DCIM100GOPROGOPR0182.

DCIM100GOPROGOPR0186.

DCIM100GOPROGOPR0249.
13493549_1164900400238751_1037159329_o

Les conditions normales de windsurf favorisent la côte nord-est mais si le vent tourne, il peut être intéressant d’aller à l’ouest vers Kihei où tout est flat (mais il y a plus de requins… à vos risques 😉 )

13509290_1164900423572082_1012711818_o

La semaine suivante, Gabriel Browne du team Mauisails est rentré et nous avons pu nous entrainer ensemble dans des conditions un peu plus light, 7 et 7,7 en moyenne, et faire quelques tests matos. À Maui, on rencontre de tout, sortir de l’aéroport et croiser une légende comme Levi Siver ou simplement naviguer avec différents designers ou pros riders. Ce n’est pas la mecque pour rien, on rencontre tous les jours un pilier différent de notre sport.

DCIM100GOPROGOPR0214.

Puis vient la pétole… Oui oui c’est possible ici, je n’y croyais pas non plus mais ça arrive. On en profite pour se reposer un peu et visiter l’ile entière en remontant la route de Hana.  On travaille également avec Gabriel sur les mats et voiles et même de la théorie. Un partenaire comme cela vaut de l’or.

 

En deux semaines, j’ai finalement navigué dans toutes les conditions passant de la 5,5 surtoilé à la 8,4 pumping le dernier jour et j’en ai appris beaucoup. Je m’envole maintenant pour Montréal, 16h de vol plus 6h de décalage horaire, youhouuuu… Néanmoins, on dit qu’il est difficile d’enregistrer son matériel à prix raisonnable du fait qu’ils connaissent vraiment le sport mais je ne suis pas d’accord. Je n’ai jamais eu un aussi bel accueil. J’ai payé 75 USD de frais pour deux bags et une valise, en plus ils ont porté mes bags pour moi jusqu’à la zone des hors gabarit. Alors peut être que c’est l’exception qui confirme la règle mais le service reste néanmoins irréprochable.

13524242_1164900443572080_1337934084_o

Merci à ma famille, mes amis et mes sponsors qui m’ont soutenu dans ces moments épiques et inoubliables.

À bientôt pour de nouvelles aventures Canadiennes. 🙂

Abonnez-vous et retrouvez-moi sur Facebook et Instagram pour suivre mon périple.

DCIM100GOPROGOPR0245.DCIM100GOPROGOPR0224.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s