Miami Slalom Open (version française)

Miami Slalom Open (version française)

Je suis arrivé mercredi 11 novembre pour me préparer tranquillement, découvrir le spot etc…

Vendredi : début de la compétition, mais pas de vent. On passe une journée entière à la plage. J’en profite pour rencontrer de nouvelles personne, faire des contacts etc… J’ai alors pu faire la connaissance de grands planchistes Nord-Américain comme Diego Domenianni, Philip Muller et j’en passe.

12249567_473927912791459_762670499629239530_n

Les gens me demandaient comment j’alternais avec l’école,  comment marche les nouvelles Maui etc… Ça me motive vraiment à continuer encore plus fort, chaque année les répercussions augmentent.

Je remercie également l’organisation pour ce bel accueil. Mais également pour cette superbe compétition où tout était hyper bien préparé.

Capture

 

Samedi : le vent se lève tout doucement mais la journée est marquée par la pluie et l’orage. Avec un vent variant de 25 à 0 nœuds en trente secondes et des orientations différentes, il était impossible de lancer une course. Finalement vers 13h, une longue distance amicale est lancée. Je termine deuxième adulte. J’ai utilisé mon plus gros matériel (8,4 Mauisails TR XI, 117 isonic, 43cm IFJU fins) un peu en mode survie au début car j’en avais besoin pour affronter la pétole après le grain, et cela a payé. Je passe le reste de la journée à faire des photos sur l’eau juste avant que l’orage n’éclate.12219415_473928032791447_6936542128392321063_n

Dimanche : dernier jour de course, le skipper meeting est à 8h, le vent souffle entre 25 et 30 nœuds (puis 20-25 en fin de journée). Il est temps de courir. Je prépare ma 7,0 et vais tester le plan d’eau avec Jesper en éclaireur. Il y a un bon clapot et les bouées sont mouillées sur une caye… pour faciliter la chose. Je rentre donc rapidement pour ajuster le matos. On lancera finalement 8 courses. Je commence plutôt pas mal avec une 4eme place. Mais le manque de vent en octobre et donc le manque d’entrainement se fait sentir. Je fais quelques erreurs qui me donne quelques manches de 8-9eme.

12239506_473838902800360_320988436546183403_n

Je me débrouille également pour gagner la course numéro 3 dans les adultes. Je suis donc TRÈS irrégulier, à mon grand malheur, cela impacte sur le résultat. Jusqu’à la course 6 j’étais sur le podium mais une casse matérielle m’empêche de finir une manche et je suis donc DNF ( do not finish). Cela me retire officiellement du podium. Même si cela passe en discard, mes courses où je termine 8 ou 9eme me pénalise. Je finis le reste des manches entre la 3eme et 5eme place.

Ce qui me classe au final 5eme adulte overall et premier jeune (moins de 21 ans).

Je suis tout de même très satisfait de cette présentation, je gagne une manche, termine devant un ancien pro overall, et me classe premier jeune.12274721_473844062799844_3730213940248692819_n

Cette épreuve ma également permis de faire la connaissance de Jesper Vesterstrøm qui m’a bien coaché durant la course et même après. Thanks man !!12234953_473929172791333_4081465542092331390_n

 

Petite pause entre deux manches où je retrouve le frère d’un vieil ami : Kevin Gleizes alias la nouvelle superstar #ss9 qui s’essaie sur les TR XI.

12270298_10207802051480017_1668504962_n

Accompagné par la non-moindre deuxième superstar Claudia Romani, c’était un plaisir de passer un moment avec ces nouveaux amis avant de repartir sur l’eau.

Après un vol retour un peu plus long que prévu, je suis à Montréal en train de rattraper mes cours. L’hiver s’approche tout doucement et il devient difficile de naviguer. Cette compétition marque la fin de ma saison 2015. Il est temps de prendre un maximum de masse avant le début de 2016 pour attaquer encore plus fort !! 😉

Stay tuned

 

Photos : Tillo International, Osvaldo Zamora, Manuel Rosquete, Claudia Romani.

Publicités